21.5 <i>UNTITLED</i>. Author: . Technique: . Dimensions: .
21.11 <i>UNTITLED</i>. Author: . Technique: . Dimensions: .
21.22 <i>ADOLESCENCE</i>. Author: . Technique: . Dimensions: .
21.14 <i>UNTITLED</i>. Author: . Technique: . Dimensions: .
21.9 <i>UNTITLED</i>. Author: . Technique: . Dimensions: .
21.1 <i>UNTITLED</i>. Author: . Technique: . Dimensions: .
21.23 <i>INSTALLATION</i>. Author: . Technique: . Dimensions: .
21.19 <i>UNTITLED</i>. Author: . Technique: . Dimensions: .
21.4 <i>UNTITLED</i>. Author: . Technique: . Dimensions: .
21.17 <i>UNTITLED</i>. Author: . Technique: . Dimensions: .
21.10 <i>UNTITLED</i>. Author: . Technique: . Dimensions: .
21.24 <i>MATURITY</i>. Author: . Technique: . Dimensions: .
21.25 <i>MATURITY 2</i>. Author: . Technique: . Dimensions: .
21.20 <i>UNTITLED</i>. Author: . Technique: . Dimensions: .

 ARTEXTASE

 

 

Et, pourquoi vous parlez d´ARTEXTASE?



 
C`est écrit sur des plaques sous les pierres…

“il est aussi simple résonance de cristal…“



Artextase, art d'AristocratesMendiants, est le signe-extériorisation de la NeoMyxtique Immanente.

“…Modulation légère… qui précède le concept et la parole même.“

Yeux, ouïe, tact… le Corps.
Pensée, méditation, sentiment… l'Esprit.
Couleur, son, ligne et point, mot et lettre, danse… l'Art.
Le corps, l'esprit… l'Être. L'Être en geste: Artextase: le Geste de l'être qui existe et qui n'existe pas: impossible geste de Mystère qui est cependant ici, maintenant, dans cet instant: Art de Mystère: Esthétique Mystère de la NeoMixtique Immanente.

Un Être statique et un Être en action de verbe qui correspond au mouvement et à l'extase d'une vibration…
une rencontre où l'Être se déguste soi-même en plein savoir et saveur pleine.
Ici et dans cet instant la Myxtique de l'Inmanence.
Ici et dans cet instant…
onde qui réverbère depuis un hier jusqu'un au-delà et qui reste maintenant bien que différente dans chaque palpitation…
elle s´epanouit dans le vide… mieux dit, elle onde elle est profond vide [quoi de  plus flexible?]…
une pulsation  qui est diabledieu- Néodieu, car elle construit et détruit avec implacabilité et indifférence, ou avec effort et douleur… elle en a autant que tout lui est égale.

Un artiste de cet art: aliment de soi- même et cannibale de l`extérieur: un acteur sur scène et une figure sur le fond comme un fond pour une figure autre: moi: moi et le monde: le monde: le monde et moi.
Je connectif. (le moi qui connecte avec l`Autre)





NeoMyxtique de l'Inmanence, parce que la vie est vie sans pause, et vie aussi dans l'instant d´arrêt. Et elle l'est en ce moment ou jamais. C´est le maximum et le minimum à ce que chacun aspire.

Et c'est la respiration immanente de l'onde celle qui est profonde plénitude de surface: qui va du dehors au dedans. Une Vie vivante respirée où c`est la vie et la mort… être dans l'air à chaque instant, la mort.
Être de Profondeur et de Surface.


Être profond comme le même sol, où sont les plaques [film: «Sous les pierres»],
où c´est  la Matière, et le Corps vivant de l'oeuvre esthétique
où c´est Matière, non tache.

“Blanc mystère en rituel de charbons allumés…, de braises congelées.
Que reste-t-il du temps, sans forme et qui n'est pas ruine?”

Sans concession. Sans racisme de moralité. Sans jugement. Sans principes.Sans fin. Sans justifications.
Ceci est une présentation.

“Des découpes dissoutes dans des fonds de boue origine à la poussière finale sèche…“

Plus près du bien et du mal, réunissant les eaux et les terres séparées.
Comme des ondes universelle forme. Et les concepts comme des ondes: en s´epanouissant.
Des Concepts ouverts, ouvrant les corps, ouvrant les pensées et ouvrant la même matière.
Sans fins. Sans principes. Sans causes ni conséquences. Des concepts onde. Créer. Méditer. Et être sublimes inutiles.

“du terrestre au cosmique… mais il aura du sens… le sens d'être.“

Ici, dans la main qui est réelle, c´est où nous pouvons ouvrir l´intérieur de l´Etre: pas dans l´au - delà car il est ici dans cet instant.
Le réel et le concret: art du geste: la porte à toutes les merveilles: ce qui est Réel Concret.

“Seulement la Totalité. Être.“
Il n'y a pas de milieu. Pas de fin. Il y a le Geste.





Un Art de l´Attitude pour être vécu dans la Réalité qui est partout, dans chaque point et instant que concentre l'univers.
Une Culture de l'Attitude. Un Contrôle conscient de l'attitude. Une Autocréation et un Autocontrôle du serein extase.
Et dans le geste, la Conscience.

Un Art langage de l'expérience intégrale. Une Figure intégrale en Mystère poétique. À peine audible par ineffable, mais retentissant en son.

Il est nécessaire à nouveau de récupérer ce qui est sauvage… Le sauvage qui veut être ce qu'il veut. Hybride polymorphe pervers.
À chaque instant… calmement sauvage.

Une Stratégie pour vivre comme nous le désirons: au-dessus de nos possibilités, laissant en arrière nos cauchemars. En débordant les codes et en chantant dans chaque acte de la nouvelle musique.

Et un orgasme continuel l'essentiel est cela qui produit le plus grand plaisir.
Inonder le processus en communiquant orgie.
Nous rassasier entièrement dans l'expérience, perçante, au-dessus de cette civilisation du vice, par différé, jamais consommé.

Rien n`est plus notre modèle: ni la machine, celle de la raison ou celle du désir. Ni celle du travail ni celle de la consommation.
Faiseurs et statiques, nous.
Ni transcendants ni virtuels. 
Ni d'en haut ni d`en  bas.
Ni de termes moyens.
Ni de valeurs.
Il s'agit d'une autre chose.

“En marge des résistances des objets…
…ce qui reste après le feu et continue à brûler.“

 

 

 

 

 

 

 

 

Sú autorretrato 4.jpg

 

 

 

Nous, AristocratesMendiants ou chiens : les dieux fous.

 

 

 

 

 

x